Quand la mer a englouti Pharaon et son armée,

Lorsque Pharaon apprit que Moussa et les enfants d’Israël étaient sur le point de quitter l’Egypte, il rassembla son armée et fit appel à ses soldats à travers toutes les contrées de son royaume dans le but de les rattraper et de les anéantir comme il le prétendait.  Allah dit à ce sujet :

« Puis, Pharaon envoya des rassembleurs [dire] dans les villes : 54. « Ce sont, en fait, une bande peu nombreuse, 55. mais ils nous irritent, 56. tandis que nous sommes tous vigilants » Sourate 26 Les poètes, versets 53 à 56

 Ainsi, Pharaon partit à leur poursuite enflée d’orgueil, jusqu’à les rattraper à la mer rouge :

 « Puis, quand les deux partis se virent, les compagnons de Moïse dirent : « Nous sommes cernés » Sourate 26 Les poètes, verset 61

La mer se trouvait devant eux et leurs ennemis se tenaient derrière eux !!!

Moussa leur répondit, à l’image du vrai croyant qui a l’entière conviction qu’Allah est avec lui et qu’Il ne le délaissera pas, il leur rétorqua avec sérénité :

« Il dit : « Jamais, car j’ai avec moi mon Seigneur qui va me guider » Sourate 26 Les poètes, verset 62

  Allah lui révéla alors de frapper la mer avec son bâton, et lorsqu’il s’exécuta les vagues s’entrechoquèrent les unes contre les autres et se fendit par la permission d’Allah pour laisser se former dix chemins secs. Cette eau démentielle et ces vagues gigantesques devinrent tels des montagnes fixes. Ils s’empressèrent donc d’emprunter ces chemins avec enthousiasme, et Pharaon se précipita à suivre leurs pas sans se douter de rien. Puis, lorsque Moussa et son peuple acheva la traversée de la mer et que Pharaon et toute son armée étaient au cœur de la mer ouverte, Allah replia la mer sur eux et les engloutit tous. Allah dit à ce propos :

« Nous révélâmes à Moïse : « Pars la nuit, à la tête de Mes serviteurs, puis, trace-leur un passage à sec dans la mer : sans craindre une poursuite et sans éprouver aucune peur ». 78. Pharaon les poursuivit avec ses armées. La mer les submergea bel et bien. 79. Pharaon égara ainsi son peuple et ne le mît pas sur le droit chemin »

(Sourate 20 Ta Ha, versets 77 à 79)

Le Jeûne de Ashoura

Lorsque le Prophète (sallallahou ‘alaihi wa salam) émigra à Madina, il trouva les Juifs qui jeûnaient le jour d’’Achoura.

Il leur demanda : « Quel est ce jour que vous jeûnez ? » 

Ils répondirent : « C’est un grand jour durant lequel Allah sauva Moussa (Moïse) et son peuple, et noya pharaon et son peuple. Moussa le jeûna alors pour remercier Allah, donc, nous le jeûnons également. ».

Le Prophète (sallallahou ‘alaihi wa salam) dit : « Nous sommes plus dignes de nous réclamer de Moussa que vous. ».

Ainsi, il jeûna ce jour et ordonna de le jeûner. (Bukhari&Muslim)

Le Prophète (sallallahou ‘alaihi wa salam)  a aussi dit : « Si je suis encore vivant l’année prochaine – si Allah le veut, je jeûnerai le 9 [en plus du 10 pour me différencier d’eux] ». Cependant, le Prophète mourut avant cela » (Mouslim)

Quand Jeûner ?

Selon cet ordre de préférence déterminé par les Savants :

 1-jeûner le 9,10 et 11

2-Jeûner le 9 et 10

3-jeûner le 10 et 11

4-jeûner le 10 (il n’est pas blâmable de jeûner seulement le 10)  

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par imambhagatte
Charger d'autres écrits dans L'enseignement prophétique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

Programme du vendredi 18 décembre 2015

« Les qualités d’un leader à la lumière du modèle prophétique »     Khoutba et …